avril 16, 2024

Récépissé No 0054/HAAC/07-2022/pl/P

Togo/Santé : Le collectif des syndicats de la santé crie son ras-le-bol.

2 min read


C’est un secret de polichinelle, les hôpitaux publics du Togo vont mal. Les usagers et les praticiens de la santé se plaignent. Le collectif des syndicats de la santé monte au créneau et exige de meilleures conditions de vie et de travail du personnel soignant dans les hôpitaux publics. Avec la crise sanitaire de covid-19, les agents de santé dans les formations sanitaires publics travaillent dans des conditions peu enviables. Le manque de personnel par-ci, le manque d’infrastructures et d’équipements par-là, tout ceci rend difficile le travail quotidien des praticiens de santé. Regroupé en collectif, le SYNPHOT, le SYLASTO, le SYNSAFETO, le SYNPERSANTO, le SYNPAGES, le SYNAPRETO et le SYNAM ont animé une conférence de presse ce mardi 10 Aout pour demander le recrutement et la motivation du personnel, l’amélioration du plateau technique, la mise en place d’une fonction publique hospitalière et la révision du cadre indemnitaire transitoire et la gouvernance des structures sanitaires.
« Depuis plus de deux ans, rien ne change et nous ne pouvons pas rester dans ce mutisme ou passer à une autre action, nos revendications sont simples, amélioration de plateau technique, nos équipement et les infrastructures, les conditions de vie et de travail saines et très bonne du personnel. Avec la crise de covid-19, il y a certains qui sont affectés à d’autres services, et le travail revient à ceux qui sont restés, le volume du travail est mutiplié par trois ou par quatre, cela veut dire, il faut gérer covid-19 et aussi les vécus quotidiens » a martelé Mohamed Atchadé, l’un des membres du collectif des syndicats de la santé.
Le collectif des syndicats de la santé a également déploré le manque de scanners dans les formations sanitaires du pays. Il dit avoir envoyé des courriers au ministère de tutelle sans suite. Les syndicats disent attendre de pied ferme la suite du mémorandum adressé au premier ministre depuis le 14 mai 2021. Par ailleurs, le collectif a réaffirmé son ferme engagement à œuvrer à la pérennisation de l’accalmie que connait le secteur de la santé avant d’inviter le gouvernement à œuvrer dans ce sens.

Copyright © All rights reserved. | VITRINENEWS.INFO. Tous droits réservés