avril 16, 2024

Récépissé No 0054/HAAC/07-2022/pl/P

Togo/JIF2024: « Femme…, lève-toi, brille pour que brille ta communauté » message de la ministre Ablamba Johnson

3 min read

Les femmes natives de Bè célèbrent la gent féminine dans toute sa diversité. Une cérémonie apothéose de la célébration de la journée internationale de la femme (JIF) a réuni à Lomé ce 22 mars 2024 la mairie du Golfe 1, le Chef canton de Bè, les différents regroupements de femmes de la zone et la secrétaire générale de la présidence de la république.

Table d’honneur

Les femmes natives de Bè, plus d’une centaine drapées dans de beaux tissus multicolores à l’effigie des femmes leaders, ont pris d’assaut la grande salle du centre communautaire. Elles célèbrent l’apothéose de la journée internationale des droits de la femme commémoré tous les 8 mars.
Les femmes originaires de Bè, regroupées autour du thème : « femme, lève-toi, forme toi, impacte et participe efficacement à la vie et au développement de ton canton », s’évertuent à participer à l’éducation, à la formation pour un développement individuel et collectif du grand Bè.
Cette journée de clôture constitue également une opportunité pour les femmes de se recycler dans la gestion des fonds de financement et de porter un regard sur la vie publique et politique de la femme.
« Nous remarquons que le 8 mars est transformé en une célébration festive. C’est le lieu pour nous dans le canton de Bè de redéfinir le sens réel de cette fête, de faire prendre conscience aux femmes de leur importance dans la société et de leur dire que c’est à travers elles que le changement peut arriver, que c’est à travers elles que le développement peut arriver» a confié Kekeli Hor épse Aklassou promotrice de l’évènement.

L’engagement des femmes dans les domaines de la santé, de l’économie, de la sécurité, du civisme, du social permet une participation active au développement harmonieux de leurs communautés.
Pour la secrétaire générale de la Présidence de la République, les femmes doivent prendre conscience de leurs potentialités pour faire avancer leurs communautés.
« Je suis prête à vous accompagner. L’acquisition des droits de la femme doit se faire avec douceur et avec le soutien et l’appui des autorités traditionnelles compétentes. Je dirai aux femmes du canton : femmes natives de Bè, lève-toi, brille pour que brille ta communauté. Pour un développement harmonie, il faut de la cohésion, le respect mutuel, de la rigueur, et de la compréhension » a laissé entendre Sandra Ablamba Johnson, elle est la marraine de l’association.

Le premier garant des us et coutumes dans le canton de Bè exprime son satisfecit et apporte son appui aux femmes
« Le rôle de la femme dans la réalisation complète des avancées du Togo dans plusieurs domaines n’est plus à démontrer. Je me joins à tout le canton de Bè pour honorer nos femmes et nos filles. Nous vous rassurons que nous sommes et seront à vos côtés dans la lutte pour vos droits. Nous témoignons notre gratitude à Mme Sandra Ablamba JOHNSON. C’est le lieu de dire toute ma reconnaissance au Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé qui ne cesse d’associer les femmes à sa politique d’équité au profit de nos populations surtout féminine » a dit togbuiga Adela-Aklassou IV.
Rappelons qu’en amont de cette apothéose, des séries de formation ont rythmé la vie de l’association.
Sédem DJODJI

Copyright © All rights reserved. | VITRINENEWS.INFO. Tous droits réservés