avril 16, 2024

Récépissé No 0054/HAAC/07-2022/pl/P

Niger/Libération de Salem Bazoum : Faure Gnassingbé a encore réussi à là où la CEDEAO a échoué

2 min read

Sans doute Faure Gnassingbé, le président togolais dispose des recettes nécessaires pour régler les conflits sur le continent. Médiateur dans la crise nigérienne, le chef de l’Etat togolais obtient avec sa diplomatie agissante la libération provisoire de Mohamed Bazoum Salem, fils de l’ancien président Mohamed Bazoum. La libération est intervenue ce lundi 8 janvier 2024.

C’est une liberté provisoire que Salem Bazoum ,fils de Mohamed Bazoum vient d’obtenir. Il était Inculpé de complot contre l’État. Mais avec cette liberté sous condition , il a l’obligation de se présenter devant la justice lorsqu’il sera requis.

Le greffier en chef du Tribunal militaire du Niger, le chef d’Escadron Moumouni Abdoulaye, a confirmé cette libération provisoire. Celle-ci a été obtenue grâce à l’intervention des présidents Faure Gnassingbé et Julius Maada Bio, médiateurs de la CEDEAO pour la crise au Niger.

Le ministre togolais des Affaires étrangères, Prof Robert Dussey, a salué l’action des présidents Gnassingbé et Maada Bio. Il a souligné que cette libération, décidée par le Général de Brigade Abdourahamane TIANI, Président du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP) et Chef de l’État du Niger, était une mesure humanitaire.

Dans son communiqué, Prof Dussey a exprimé sa gratitude envers le Gal Tiani, les membres du CNSP et le Premier Ministre Ali Mahaman Lamine Zeine. Il a souligné leur détermination à travailler pour la paix, une condition essentielle pour le développement et la stabilité durables du Niger.

Pascal Lossou

Copyright © All rights reserved. | VITRINENEWS.INFO. Tous droits réservés