février 22, 2024

Récépissé No 0054/HAAC/07-2022/pl/P

Golfe 4 : Le maire Jean-Pierre Fabre pose des actions concrètes pour relever les défis de la commune

5 min read

La présence de Jean-Pierre Fabre à la tête de la mairie du golfe 4 (Amoutiévé) donne déjà des résultats concrets. Selon les observateurs avisés, le chantier est énorme surtout que cette commune se trouve en plein cœur de la ville de Lomé, toutefois les actions concrètes et déterminantes sont définies par le conseil municipal qui est dirigée par le maire Jean-Pierre Fabre pour insuffler un modèle de développement à la commune.

Les premières élections municipales qui se sont déroulées en 2019, ont ouvert la porte de la décentralisation avec des initiatives des élus locaux pour leur propre communautés. Désormais, une partie du pouvoir central est cédé aux citoyens qui ont la charge de proposer des actions de développement pour l’épanouissement de leurs administrés. C’est dans ce sens que le Maire Jean-Pierre Fabre a compris la mission à lui confier par ses concitoyens et avec le soutien du conseil municipal, il a entrepris une série d’actions afin de relever les défis de la décentralisation en termes de fonctionnement et d’investissements pour apporter le minimum de bien-être à ses administrés.

Les voies et infrastructures sont aménagées

L’entretien des voies fut immédiatement pris en charge : balayage, ramassage des ordures, remplacement de dallettes, tampons et grilles d’avaloirs, curage des caniveaux et maintenance des feux tricolores.

L’entretien du cimetière et de la plage, l’embellissement et le pavoisement des artères et places publiques de la Commune à l’occasion des fêtes n’ont pas été oubliés.

Comme toutes les communes, il a également fallu se doter des conditions matérielles de travail pour permettre au personnel municipal, aux conseillers municipaux, aux commissions permanentes et aux organes de passation des marchés publics de travailler dans les meilleures conditions.

En effet, à son avènement, la commune du Golfe 4 ne disposait ni d’hôtel de ville, ni de salle de mariage. Un bâtiment en location sert pour les deux jusqu’à ce jour.

Les infrastructures socio-culturelles sont inexistantes dans la commune du Golfe 4. L’insécurité règne dans des quartiers à la faveur de l’obscurité.

Au point de vue de l’éducation, de la culture, de la santé, du sport, des loisirs et des infrastructures marchandes et gares routières, la vétusté des locaux et leurs équipements est criarde.

Pour commencer à remédier à ce qui précède, 3 immeubles ont été progressivement acquis, aménagés et équipés pour loger les différentes directions de la Mairie. Elle a donné les moyens de travail aux personnels.  Mobiliers de bureau, matériel informatique et logiciels spécialisés, engins lourds et autres matériels roulants ont été acquis. L’équipement de la Cellule de communication est en voie de parachèvement. Au total, au Golfe 4, le tiers des budgets d’investissement soit 3 Milliards de F CFA sur Six (6) aura été consacré à l’installation de la Mairie. On imagine facilement la marge de manœuvre qui sera disponible après l’installation.

La réhabilitation, la construction et l’équipement de bâtiments scolaires, des marchés et des centres Medico sociaux de la commune sont lancés.

L’extension du réseau d’éclairage public a été entreprise dans les quartiers les plus sensibles.

Le conseil municipal a également, sur proposition du Maire Jean-Pierre FABRE, procédé à la modification des dénominations de 113 artères dans la Commune du Golfe 4.

Parmi les marchés octroyés à la commune, celui de Kodomé a été longtemps laissé à l’abandon. Il est à présent éclairé, pavé pour le plus grand confort des revendeuses et la sécurité de leurs marchandises.

Celui de Hanoukopé a été victime d’un incendie. Les hangars brûlés ont été reconstruits. Son installation électrique à l’origine du sinistre fut réhabilitée.

Il fait à présent l’objet d’une extension avec un aménagement provisoire qui a accueilli les grossistes expulsées du marché d’Atikpodji.

La Mairie s’active sur les autres marchés de la commune et prévoit la construction de nouveaux marchés à la place d’anciens qui ne répondent pas aux nouveaux standards. Ainsi peut-on citer le marché de LOM-NAVA.

Les latrines publiques abandonnées dans les mains des concessionnaires sont réhabilitées dans tous les quartiers de la commune.

Le centre médico-social d’Amoutivé a refait peau neuve avec la construction d’un parking, la réhabilitation du bâtiment, la construction d’une guérite, l’achat de plusieurs matériels sanitaires.

Des lits médicaux électriques ont été offerts au CMS d’Atikoumé, de Nyékonakpoe, de l’UTB circulaire, de wétrivicondji.

Le CMS Wétrivicondji encore appelé centre de santé de Lomé, a vu en son sein la construction d’un bloc de maternité.

D’un coût total de 95 millions investis sur fonds propres de la Mairie, ce bloc est composé :

  • D’une salle de vestiaire,
  • D’un bureau de la surveillante générale,
  • D’une salle AMNIO,
  • D’une salle de consultation PF,
  • D’une salle de consultation CPN,
  • D’une salle de travail,
  • D’une salle d’accouchement,
  • D’un poste d’observation,
  • D’un vidoir,
  • D’une salle de nouveau née,
  • De trois salles d’hospitalisation,
  • D’une salle de garde pour les accoucheuses,
  • D’une salle de stérilisation,
  • D’une salle des archives
  • Et des toilettes.

Baptisée maternité Ornella Lainé en mémoire de cette jeune dame décédée en plein travail d’accouchement au centre de santé de Lomé, la construction de ce bloc de maternité est un soulagement pour toute la population de la Commune.

La clôture et la réhabilitation des bâtiments scolaires sont lancées dans les écoles primaires publiques laissées aux Mairies dans une gestion en compétence partagée avec l’Etat.

D’ores et déjà, la Mairie a clôturé l’EPP ADJOMAYI avec pose de portails.

D’autres constructions sont en cours dans plusieurs établissements scolaires de la commune du Golfe 4.

Dans le souci d’améliorer l’hygiène dans les établissements primaires, 8 blocs de latrines ont été construits :  

  • À l’EPP ATIKPA-KAGOUNOU,
  • À l’EPP Bèniglato,
  • À l’EPP DADZI,
  • À l’EPP Kodjoviakopé,
  • À l’EPP ADJOMAYI,
  • À l’EPP Boubakar,
  • À l’EPP Félicio De Souza 2
  • Et à l’EPP Kodomé.

La rédaction

Copyright © All rights reserved. | VITRINENEWS.INFO. Tous droits réservés