avril 16, 2024

Récépissé No 0054/HAAC/07-2022/pl/P

Interview/Tchédré Kahar « Nous allons voir la danse du cheval autrement, autre que la danse , les festivités, c’est de savoir quelle est l’histoire du cheval en pays Tem… »

5 min read

Dans quelques heures, la première édition du festival des Arts et Culture Tem s’ouvre sur le stade municipal de Sokodé. L’évènement se déroule du 22 au 24 février 2024 avec beaucoup d’activités alléchantes pour valoriser la culture Tem. Pour avoir plus de détail sur cet évènement culturel, M. Tchédré Kahar, promoteur du festival des Arts et Culture a accordé une interview à votre journal Vitrinenews.tg. Nous vous proposons l’intégralité de cet entretien.

Vitrinenews : Vous organisez du 22 au 24 février, le festival des arts et culture Tem. Parlez-nous un peu de de ce festival.

 Tchédré Kahar : D’abord, je voudrais saisir cette occasion pour vous dire merci pour l’intérêt que vous portez au festival des arts et culture Tem. En effet, c’est un festival qui vient en réalité consolider l’excellence culturelle en ressortant au-delà de l’aspect festif, le potentiel économique que cela pourra apporter à l’économie locale et nationale. Donc pour nous, il est question d’organiser un festival qui célèbre la profondeur et la diversité de la culture c’est-à-dire que pour nous, il est question d’amener les gens à ssaisir l’occasion de montrer que au-delà des festivités nous avons une richesse, un patrimoine riche qui pourra avoir un impact économique sur notre communauté si l’on sait vraiment le mettre en valeur. Et pour nous, il est question de s’intéresser plus à la jeunesse pour leur donner un repère traditionnel. Mais au-delà des repères traditionnels, leur apporter aussi une expérience en terme professionnel. Donc aujourd’hui beaucoup sont ces jeunes-là qui se servent déjà à quelque chose qui  rencontre des difficultés et il y en a qui veulent vraiment se faire quelque chose mais qui ont quand même des peurs, des doutes et pour nous pendant les trois jours de célébration qui va durer le festival des arts et culture team. Nous allons leur apporter des formation à travers euh des réponses à travers cette information et des thématiques vraiment qui intéresseraient ces jeunes-là dans la gestion de leur structure et probablement qui leur permettent vraiment de s’asseoir et de façon pérenne.

Vitrinenews : Pendant les trois jours, qu’est-ce qui va meubler ce festival ?

Tchédré Kahar : Pendant trois jours, Sokodé connaîtra une certaine célébration de la diversité, du savoir-faire, de la solidarité du peuple Tem. Pour nous , il y aura au-delà des conférences-débats et de concours d’art culinaire, des activités culturelles, de collaboration artistique,  des histoires liées à la tradition Tem afin de permettre aux gens de nous découvrir davantage. Donc pendant ces trois jours, nous allons célébrer le Tem en profondeur. Mais ça ne va pas s’arrêter à sa seule. Nous allons célébrer la culture du Togo, l’agriculture togolaise en général. Au-delà  de la culture Tem qui va être mise à l’honneur, nous aurons d’autres cultures qui vont s’exprimer sur le festival, histoire de permettre aux jeunes Tem aussi de découvrir ce qui se fait et donc naturellement nous avons  invité des pays frères du Ghana, du Bénin , des consulats comme l’ambassade du Ghana et l’ambassade des États-Unis, l’ambassade de France et l’ambassade de d’Allemagne pour permettre à ce que des collaborations puissent vraiment se tisser sur ce festival et permettre à ce que la culture Tem soit exportée de façon exceptionnelle à l’extérieur et que cela puisse avoir vraiment un impact économique sur notre communauté.

Vitrinenews : Nous sommes à la première édition de ce festival, quelles sont les grandes attractions de cet évènement ?

Tchédré Kahar : C’est vrai que nous sommes à la première édition, pour nous l’attraction c’est de montrer une autre célébration de la culture Tem. C’est-à-dire que aujourd’hui, nous allons voir la danse du cheval autrement, autre que la danse , les festivités, c’est de nous permettre de savoir quelle est l’histoire du cheval en pays Tem, quelle est l’importance du cheval, et le pagne traditionnel Tem, pour nous , il est question de montrer que ce pagne a une particularité , une valeur et au-delà , il peut avoir un impact économique sur notre communauté. Donc le festival vise à amener les artisans à montrer leur savoir-faire. C’est un évènement que tous les chefs cantons de la localité adhèrent.

Vitrinenews : Parlez-nous des différentes thématiques qui seront abordées lors de ce festival.

Tchédré Kahar : Nous avons mis en première position les richesses culturelles du pays Tem, sa contribution à la consommation locale, la promotion de l’entreprenariat, pour nous il est question d’apporter de l’information aux jeunes. Nous aurons entre autres la promotion de la consommation locale, la promotion de l’entreprenariat culturel, la conservation de la paix, la sécurité alimentaire, la transformation en général pour apporter vraiment un plus à à cette jeunesse-là.

Vitrinenews : Qui peut participer justement à ce festival ?

Tchédré Kahar : Toute personne qui est un mordu de la chose culturelle de l’entreprenariat est la bienvenue sur ce festival. C’est un festival qui est ouvert à tout le monde. Que tu sois Tem ou pas, que tu sois togolais ou pas et pour nous, il est question que beaucoup de personnes viennent sur le festival. Cela va stimuler plus de débats, plus de discussions pour vraiment ressortir l’aspect que nous recherchons sur  l’organisation de ce festival. Donc, toute personne qui voudrait avoir des réponses sur un certain nombre de questions liées à l’entrepreneuriat ou liées à à la promotion  de la l’entrepreneuriat culturel, le festival des arts est le lieu idéal pour que la personne s’y rende. Donc, c’est un festival s’ouvre à tout jeune, femme tout le monde est quand même appelé à venir sur ce festival mais pas que les jeunes nous avons besoin  que  nos anciens, nos  parents puissent vraiment être sur ce festival, histoire de nous permettre d’échanger pour vraiment ressortir quelque chose auquel nous tous on peut adhérer pour le bien-être de la communauté .

Vitrinenews : Une invite et puis en même temps votre mot de fin.

Tchédré Kahar :  Nous souhaiterons que la population togolaise,  tout le monde se mobilise comme un seul homme sur ce festival pour lui donner la chance d’être pérenne dès la première édition et donc au-delà de la mobilisation c’est de dire merci à tout ceux qui de près ou de loin apportent leur contribution, que ce soit matériel, financier, accompagnement technique pour la réussite de cet événement au niveau du comité d’organisation et nous nous disons que c’est une chance d’avoir déjà des personnes qui s’intéressent à l’organisation d’un tel festival et à chacun, nous disons merci, merci pour la confiance et bonne célébration de la culture Tem en particulier et de la culture togolaise en général.

Entretien réalisé par Pascal Lossou

Copyright © All rights reserved. | VITRINENEWS.INFO. Tous droits réservés