avril 16, 2024

Récépissé No 0054/HAAC/07-2022/pl/P

Togo/Mandat de dépôt contre le journaliste Appolinaire Mewenemesse : RSF condamne

2 min read

Le Directeur de Publication Apollinaire Mewenemesse est sous mandat de dépôt après audition. Le journaliste a été présenté ce jeudi au Procureur de la République après avoir passé 72h en garde-à-vue. L’organisation internationale « Reporter Sans Frontière » condamne et demande de libérer immédiatement le journaliste.

Dans un communiqué publié sur sa page, l’organisation de défense des journalistes dans le monde ,Reporter sans Frontière, RSF dit condamner ce mandat de dépôt lancé à l’encontre du journaliste Appolinaire Mewenemesse et demande sa liberté immédiate.

En tout , 7 chefs d’accusation sont portés contre le directeur de publication du journal « La Dépêche ».

Selon, Me Darius Atsoo, l’avocat du journaliste, son client est accusé de faux et usage du faux et diffusion de fausses nouvelles à effet de sédition.

Il lui est également reproché d’avoir fait l’apologie contre la Défense nationale et la sécurité de l’Etat, publication de contrefaçon, publication par voie de presse ayant porté atteinte à l’honneur et à la dignité du président de la République, publication d’information ayant porté atteinte aux cours et tribunaux.

Âgé de 71 ans, le directeur de publication dont le journal existe depuis plus de 31 ans a vu un mandat de dépôt à son encontre à cause de ces accusations.

Il est pour l’heure retourné Brigade de recherche et d’investigation (BRI) de la Police nationale où il a été gardé à vue.

La prison pour le journaliste Apollinaire Mewenemesse
Le 4 mars dernier la HAAC a suspendu « La Dépêche » pour violation des « règles de déontologie et d’éthique de la profession de journaliste » et « d’autres manquements professionnels ».

En effet, dans sa parution N°1185 du 28 février 2024, le journal d’Apollinaire Mewenemesse a publié un article intitulé « L’assassinat crapuleux du Colonel Madjoulba, et si le Général Félix KADANGHA Abalo était le capitaine Dreyfus du Togo ? ».

Il a été convoqué par la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), organe de régulation des médias pour des échanges sur l’article. Alors qu’on pensait que la sanction de la HAAC agissait pour lui éviter des ennuis judiciaires, il a été convoqué par le BRI le 17 mars dernier. Il a comparu le 26 mars dernier et n’est plus retourné chez lui depuis lors.
Notons que les organisations de presse ont rendu visite à leur confrère mercredi afin de lui apporter leur soutien dans cette situation.

Pascal Lossou

Copyright © All rights reserved. | VITRINENEWS.INFO. Tous droits réservés