février 22, 2024

Récépissé No 0054/HAAC/07-2022/pl/P

Togo/Participation des jeunes à la vie politique : NADDAF outille plus de 100 jeunes

3 min read

L’association Nouvelles Alternatives pour un Développement Durable en Afrique (NADDAF), renforce la capacité d’une centaine de jeunes (hommes et filles) sur la méthode de gestion du processus électoral notamment les textes qui régissent le processus électoral. La formation, démarrée ce mardi 23 janvier 2024 à Lomé, va durer quatre (4) jours et donnera les outils nécessaires aux jeunes venus de divers horizons à s’intéresser à la chose politique.

Photo de famille

Cette initiative se situe dans le cadre du projet « Jeunes leaders, tous aux élections législatives et régionales 2024 » porté par NADDAF et financé par l’organisation Internationale de la Francophonie, OIF.

L’objectif est d’amener les jeunes à se positionner pour participer aux élections régionales et législatives qui vont se dérouler au premier trimestre de l’année 2024 afin que ces jeunes soient plus représentatifs. Au cours de l’ouverture des travaux ce mardi, les organisateurs sont revenus sur l’intérêt que revêt cette formation aux jeunes et décliner les objectifs de cet atelier de renfoncement de capacité.

« Depuis un moment nous avons constaté dans notre pays que les jeunes ne s’intéressent plus à la politique ceci à cause des difficultés financières, du chômage, des problèmes internes. Nous estimons que la réalité de la jeunesse, c’est les jeunes qui sont habiletés à en parler. Quand on laisse tout dans les mains des âgés, cela va constituer du handicap pour les jeunes surtout qu’ils ne peuvent pas exprimer ce que les jeunes sentent, c’est pour cela que nous avons organisé ce cadre afin d’amener les jeunes à prendre leur responsabilité et à s’impliquer dans la vie politique du pays » a souligné Victor Komlan Koissi, coordonnateur de projet à NADDAF.

Cette formation a pour mérite d’amener les jeunes à se donner les moyens nécessaires pour faire leur carrière dans la politique et apporter leur contribution au développement à tous égards du pays. De différentes thématiques seront abordés afin d’amener ces jeunes à cerner le cadre juridique des élections.

Une partie des jeunes dans la salle de formation

« Au Togo, l’on constate que les jeunes s’intéressent de moins en moins à tort ou à raison aux affaires de la cité et il urge au moment où le pays se prépare aux législatives et régionales de prendre des mesures pour inciter les jeunes, acteurs de développement à s’intéresser à la vie politique, c’est ce qui justifie le présent atelier dont l’objectif est de renforcer la capacité des jeunes femmes et hommes de 18 à 35 ans à participer aux prochaines élections. Au cours de cette formation, vous passerez au peigne fin, le cadre juridique du processus électoral, la communication, la communication politique, l’engagement politique et citoyen, la gouvernance, le leadership et l’État de droit » a indiqué Yao Agama, représentant de la CNDH à la cérémonie d’ouverture de la formation.

Quelques jeunes au cours de la formation

Le premier Adjoint au maire de la commune du Golfe 1, Koffi BOKO, a exhorté, dans son allocution,  les jeunes à s’impliquer davantage dans les affaires de la cité puisque dit-il, les jeunes sont l’avenir du pays et ils doivent se mobiliser pour la construction du pays.

En dehors de cette formation, NADDAF entend organiser aussi des débats publics, des émissions radiophoniques et aussi des campagnes digitales sur la citoyenneté et la participation des jeunes à la vie politique du pays.

Pascal Lossou-90457857

Copyright © All rights reserved. | VITRINENEWS.INFO. Tous droits réservés